Pour les familles à l’épreuve du pénal

Accueil > Guide pour les familles > Services de probation > Service de probation - Valais

Service de probation - Valais

Valais
Société valaisanne de probation
Adresse Avenue de la Gare 39
CH-1950 Sion
Téléphone 027 606 50 80 (M. Olivier Pannatier)
Fax 027 606 50 84
E-mail patronage@admin.vs.ch
Site web www.vs.ch

Organisation
L’autorité de probation valaisanne est organisée en réseau. Elle apporte l’aide
nécessaire sur requête du service administratif et juridique des institutions et jouit
d’une pleine autonomie de fonctionnement dans l’exécution de son mandat.

Missions
L’autorité de probation valaisanne :

  • fournit l’assistance de probation au sens du code pénal (art. 93 CP)
  • assure le suivi des règles de conduite (art. 94 CP)
  • fait rapport à l’autorité d’exécution en cas d’insoumission (art. 95. al. 3 CP)
  • fournit l’assistance sociale facultative au sens du code pénal (art. 96 CP), en
  • milieu ouvert et, subsidiairement au service social pénitentiaire, en milieu fermé

Prestataires
L’assistance de probation s’exerce auprès des personnes :

  • libérées conditionnellement
  • condamnées bénéficiant du sursis
  • dont la peine a été suspendue au profit d’une mesure

Organisation
La probation valaisanne comprend deux secteurs : le milieu ouvert et le milieu fermé.

Le secteur psychosocial
La Fondation valaisanne de probation emploie un groupe de psychologues, formés en
psychologie légale et en criminologie, exerçant leur activité en milieu fermé (MET de
Pramont et Colonie pénitentiaire de Crêtelongue) et en milieu ouvert (Service administratif et juridique, exécution des peines et mesures).
Concernant le milieu ouvert, les psychologues assurent la prise en charge des probationnaires dont la personnalité et/ou les agissements excluent un accompagnement par un partenaire du réseau de probation. Dans le cadre de cette prise en charge, deux missions sont poursuivies :

1) dans un but d’intégration sociale, les psychologues fournissent un accompagnement psycho-social spécifique aux probationnaires, en collaboration avec les partenaires du réseau de probation, et consistant en :

  • l’élaboration d’un plan d’assistance avec la participation du condamné qui définit et s’engage à poursuivre les objectifs socioprofessionnels propres à sa réinsertion
  • un soutien et des conseils dans la réalisation des objectifs arrêtés dans le plan d’assistance
  • la coordination entre les différents intervenants du réseau concernés par la prise en charge
  • résoudre les problèmes financiers du probationnaire soit par l’octroi d’un don ou d’un prêt, soit par la mise en oeuvre d’une procédure de désendettement
  • aider le probationnaire dans la recherche d’un logement
  • soutenir et encadrer le probationnaire dans la recherche d’un emploi

2) afin de prévenir la récidive, les psychologues de ce secteur remplissent les tâches suivantes :

  • amener les personnes condamnées à débuter et/ou poursuivre une réflexion sur les actes délictueux commis et définir les stratégies permettant d’éviter une récidive
  • veiller au respect des règles de conduite
  • évaluer périodiquement l’effectivité de l’accompagnement assuré par le réseau
  • évaluer la dangerosité et le risque de récidive présentés par certains condamnés
  • proposer si nécessaire à l’autorité d’exécution la prolongation, le réaménagement ou la suppression des mesures d’accompagnement

Concernant le milieu fermé, le psychologue établit en collaboration avec le condamné le plan d’exécution de la sanction, veille à sa mise en place et réévalue ce plan régulièrement.
Outre cette tâche, il évalue la dangerosité et le risque de récidive présentés par certains condamnés et rédige le rapport destiné à l’autorité compétente dans le cadre d’une libération conditionnelle.
Dans un but de prévention de la récidive, l’assistance de probation exerce une surveillance discrète à l’occasion de l’assistance accordée.

Limites à nos prestations

  • La probation n’assure pas le service social des établissements pénitentiaires
  • La probation n’offre que rarement une assistance au condamné définitivement libéré au terme du délai d’épreuve

Réseau et partenaires
L’autorité de probation valaisanne effectue une prise en charge en réseau avec différents partenaires de droit public et des partenaires de droit privé disposés à soutenir la réinsertion des condamnés.

Partenaires de droit public
Addiction Valais : www.addiction-valais.ch
Office régionaux de placement : www.espace-emploi.ch
Hôpital du Valais, Institutions psychiatriques du Valais Romand (IPVR)" : Centres de compétences en psychiatrie et psychothérapie :
www.rsv-gnw.ch/fr/offresmedicales/chc/ipvr
Centres médico-sociaux régionaux : www.cms-smz-vs.ch
Autorité de protection de l’adulte
Police cantonale : www.vs.ch
Polices municipales
Office pour la protection de l’enfant (OPE) : www.vs.ch/maltraitance
Office cantonal de l’assurance invalidité : www.aivs.ch
Services de l’administration cantonale susceptibles de contribuer à la réinsertion des condamnés
www.vs.ch
Partenaires de droit privé
Fondation Chez Paou : www.chezpaou.ch
Centre d’accueil pour adultes en difficultés : www.caad-valais.ch
Association Emmaüs Valais : www.emmaus-arce.ch/info_sion_f.htm